Sortie de Mathematica 11.1

Sept mois après la version 11, voici que Mathematica 11.1 arrive. Cet environnement de développement complet continue d’apporter de nouvelles fonctionnalités au niveau de l’apprentissage automatique et de la visualisation, entre autres, avec une remise à plat de la présentation de l’aide. 29 ans après la première version publique de Mathematica, le logiciel continue de s’étoffer : 132 nouvelles fonctions, 98 autres améliorées. Il ne s’agit pas vraiment de pans complets de fonctionnalités (comme on avait pu le voir avec les réseaux neuronaux de Mathematica 11, par exemple), mais plutôt d’améliorations continues.

Apprentissage automatique

L’interface de très haut niveau pour définir des réseaux neuronaux de manière symbolique a continué son extension, notamment au niveau des réseaux récurrents et LSTM, sans oublier des couches pour gérer les séquences de longueur variable. NetEncoder permet d’encoder une entrée (comme une image ou du son) de n’importe quelle manière.

De manière plus générale pour l’apprentissage automatique, FeatureSpacePlot représente une série d’échantillons dans un espace de variables déterminé automatiquement, selon le type d’entrée.

De nouvelles fonctions ont fait leur apparition pour l’apprentissage de séquences (SequencePredict) et l’apprentissage actif, c’est-à-dire que Mathematica décide où évaluer la fonction à apprendre (ActiveClassification et ActivePrediction).

Toutes ces fonctions ne sont pas encore dans leur version finale, c’est-à-dire que leur interface pourrait encore changer dans les versions à venir. Cependant, une fois l’interface figée, elle ne changera plus dans le futur : des  programmes Mathematica 7 (2008) et plus anciens continuent de fonctionner sans modification sur les versions actuelles.

Audio et vidéo

Il devient plus facile de capturer l’information des micros (AudioCapture) et caméras de l’ordinateur (CurrentImage). L’affichage des cepstres d’un son devient aisé, tout comme l’application d’effets. TextRecognize peut aussi trouver la structure d’un texte (paragraphe, colonne, etc.).

Visualisation

Mathematica est connu pour la puissance de son moteur de calcul symbolique, mais aussi pour celle de ses visualisations. L’affichage de texte dans les graphiques s’est simplifié avec Callout, tout comme la mise à l’échelle des graphiques avec ScalingFunctions. BubbleChart permet d’afficher des bulles de taille variable.

Sources et images : The R&D Pipeline Continues: Launching Version 11.1, Summary of New Features in 11.1, Mathematica 11.1 Is Out Now!.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s