PySide 2 : de retour sous l’ombrelle du Qt Project

Qt est un framework C++ principalement connu pour la création d’interfaces graphiques, c’est notamment ce qui lui a valu bon nombres de couches d’accès depuis d’autres langages, principalement Python. Il en existe deux : PyQt et PySide. Historiquement, PyQt est arrivé en premier, mais sous licence GPL ou commerciale — ce qui ne convient pas à bon nombre de projets, la famille de licences GPL étant prévue pour empoisonner tout le code qui l’utilise (copyleft). Nokia a donc lancé le développement de PySide, qui est disponible sous une licence bien plus permissive : la LGPL.

Cependant, dès 2011, les développeurs avaient des doutes sur la viabilité de PySide : Nokia venait d’arrêter de les financer. Le projet n’a plus pu avancer à un bon rythme les années d’après, même en rejoignant l’infrastructure du Qt Project. En 2015, il a été déclaré officiellement abandonné. Au niveau technique, PySide n’a jamais pu être porté tel quel vers Qt 5, il s’est limité à Qt 4, à cause notamment de la nouvelle architecture modulaire.

Peu après l’annonce de mort cérébrale, un développeur indépendant a repris le travail vers un PySide 2. Le projet revit petit à petit.

Depuis lors, la Qt Company a vu son intérêt grandir dans le projet et s’apprête à y consacrer plusieurs développeurs à temps plein, ainsi que d’investir dans l’infrastructure nécessaire, de telle sorte que PySide devienne une partie intégrante des nouvelles versions de Qt. L’intérêt principal est de fournir une couche de liaison Python sous une licence libre — la LGPL —, en accord avec les derniers changements à ce sujet dans Qt. Évidemment, l’objectif est aussi de fournir PySide sous une licence commerciale, ce qui nécessite l’accord des développeurs existants de PySide.

Pour la technique, l’avenir de PySide passera probablement par une grande réécriture de son code. En effet, une bonne partie utilise Shiboken, un générateur de code qui doit analyser une bonne partie de la syntaxe C++ du code de Qt, un exercice qui deviendra de plus en plus difficile avec Qt 5.7 et l’exploitation plus importante de C++11. Une possibilité serait d’exploiter Clang, plus particulièrement sa partie d’analyse syntaxique et sémantique du code C++.

Source : Bringing pyside back to Qt Project.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s