Fedora et GCC 6 montrent de mauvaises pratiques de codage

Pour leur version 24, les développeurs de la distribution Linux Fedora ont notamment voulu utiliser la dernière version du compilateur GCC, qui sera la GCC 6.1 quand la nouvelle version de la distribution sera disponible (GCC 6 est prévu pour avril 2016, Fedora 24 vers juin). Ainsi, cette semaine, les développeurs ont lancé une compilation complète de l’entièreté des paquets de Fedora, en préparation de ce changement de compilateur.

Leur processus était le suivant : d’abord tenter une compilation de tous les 17 741 paquets avec GCC 6, puis, pour ceux dont la compilation a échoué, retenter la compilation avec GCC 5. Si la compilation échoue deux fois, le problème vient du paquet, sinon de GCC. Un peu moins de mille paquets ont ainsi échoué deux fois, ce qui en laisse à peu près six cents qui ont échoué avec GCC 6 mais pas GCC 5. En comparaison, pour le passage de GCC 4.9 à GCC 5, moins de la moitié avait posé problème. La nouvelle version de GCC serait-elle si mauvaise ?

Effectivement, une série de ces problèmes était due à des régressions au niveau de GCC, des défauts qui ont rapidement été corrigés en vue de la sortie de la version finale. La majorité des cas, cependant, vient des développeurs des applications concernées. Pour une série d’entre eux, le problème vient du fait que GCC 6 compilera le code C++ par défaut en mode C++14 (au lieu de C++98, une norme bien dépassée) : ces paquets n’étaient pas prêts et ont dû être recompilés avec GCC 5.

Pour d’autres, certains changements dans l’implémentation de la bibliothèque standard C++ et, surtout, de nouveaux messages d’erreur ont montré des pratiques de programmation douteuses dans le chef des développeurs des applications disponibles dans Fedora. Les réponses des développeurs de GCC sont parfois éloquentes quant à ces mauvaises pratiques :

The code is nonsense, what’s it even supposed to do? […] It’s useless, and only compiled by accident.

Allowing it with -fpermissive might make sense though, as that flag allows all kinds of terrible rubbish to compile.

Les mêmes défauts seront probablement remarqués par les autres distributions en passant à GCC 6, comme Gentoo, habituellement prompte à se mettre à jour.

Source : Fedora mass rebuild 2016.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s