L’avenir de Qt 4.8 passe-t-il par CopperSpice ?

La dernière version de maintenance de Qt 4.8 est sortie, numérotée 4.8.7. Qt 5.0.0 est sorti fin 2012 ; l’un des objectifs était de garder une grande rétrocompatibilité avec les versions précédentes, pour faciliter la transition.

Cependant, certains développeurs ont préféré effectuer des changements plus profonds dans Qt 4.8, notamment afin d’exploiter les templates C++ et les nouveautés de la norme C++11. Leur travail a donné naissance à CopperSpice, dérivé de Qt 4.8. L’un des points essentiels est la disparition du moc, le compilateur de métaobjets utilisé par Qt depuis ses débuts. Ce générateur de code servait, dans les années 1990, à pallier les manques du C++ à l’époque, qui rendait impossible l’implémentation de systèmes comme les signaux et slots (également implémentés dans Boost.Signals dès le début des années 2000, sans tel outil).

Ce n’est pas la première fois que l’obsolescence de cet outil était pointée du doigt, malgré les justifications apportées dans la documentation. L’un des défauts couramment rapportés est l’impossibilité d’utiliser les templates avec ce système de métaobjets, mais également la performance (comparaisons de chaînes de caractères à l’exécution) — CopperSpice cite d’ailleurs dans sa documentation une liste d’inconvénients. Récemment, des preuves de concept ou des réflexions avancées ont été proposées pour s’en passer ou l’inclure au niveau du compilateur.

CopperSpice se défait donc complètement de cet héritage du passé, remplacé par C++11. Par conséquent, du code utilisant CopperSpice n’a pas besoin d’outil externe pour sa compilation, ce qui pouvait rendre les choses plus compliquées pour l’intégration avec du code C++ existant ; le code C++ utilisant Qt peut être transformé à l’aide d’un outil automatique de traduction, baptisé PepperMill. Il intègre également des nouveautés de Qt 5. De même, la compilation se fait avec les GNU AutoTools, certes plus répandus que qmake, mais pas forcément plus modernes (contrairement à CMake, par exemple). L’un des objectifs à plus long terme est de remplacer les conteneurs de Qt par leurs équivalents de la STL (ce qui évite de les recoder).

Cette manière de procéder pose cependant question : était-il nécessaire de créer un nouveau projet pour “juste” se débarrasser du moc, c’est-à-dire s’écarter d’une grande communauté ? Pourquoi repartir d’une version aussi ancienne (Qt 4.8.2 date de mai 2012), alors que Qt 5 a justement permis beaucoup de nettoyage ? Les développeurs de CopperSpice ont aussi leur propre version de Doxygen pour la documentation (renommée DoxyPress). L’univers Qt Quick ne fait pas partie des fonctionnalités de CopperSpice.

Sources : annonce de CopperSpice, site officiel, discussion sur Phoronix.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s