Sortie de PhysX 3.3.2 et d’APEX 1.3.2

De nouvelles versions de PhysX et APEX sont sorties (respectivement le moteur physique de NVIDIA, notamment utilisé dans l’Unreal Engine, et une série d’extensions adaptées aux artistes, utilisables indépendamment de PhysX). Outre les habituelles améliorations de performances et corrections de défauts, parmi les principales nouveautés côté PhysX, de nouvelles plateformes sont prises en charge : l’accélération GPU est désormais disponible pour Linux, tandis que le moteur fonctionnera sur les périphériques Android avec un processeur x86 (les processeurs ARM étant déjà gérés depuis la 3.3.0). Également, la documentation a été fortement restructurée et modifiée.

Le module APEX Destruction, qui gère la destruction d’objets, peut désormais employer la fracturation de Voronoï en temps réel (il fallait précédemment utiliser un modul de précalcul). Par contre, la simulation des corps rigides n’est plus possible sur le GPU (il semblerait que ce solveur avait des limitations et que ce mouvement est la première étape d’une migration vers FLEX, l’architecture unifiée de solveur GPU prévue pour PhysX 3.4).

Pour la simulation de tissus de APEX Clothing, le niveau de détail sera, dès la prochaine version, entièrement géré par l’utilisateur : le niveau de détail physique, qui utilisait un budget maximal pour tous les tissus afin d’adapter le niveau de détail de la simulation à l’impact sur l’image affichée, est désormais déprécié, le moteur de jeu sera chargé de ces détails.

Côté APEX Particles et Turbulence, la principale modification est que les GPU de génération antérieure à Fermi ne permettront plus l’accélération.

En plus de ces modifications, les ingénieurs de NVIDIA ont également travaillé sur la simulation de brins d’herbe avec NVIDIA Turf Effects, une technologie prévue pour la simulation de grandes étendues d’herbe avec des interactions physiques (avec des formes aussi simples que des cubes ou bien nettement plus complexes). Les brins peuvent être représentés avec trois triangles chacun, jusqu’à plusieurs centaines pour un plus haut niveau de détail, ce qui permet de gérer plusieurs millions de brins avec une haute fidélité (y compris pour l’éclairage et les ombres). L’intérêt pourrait être de visualiser, dans un jeu vidéo, les emplacements où une bataille a eu lieu. Ce module devrait être disponible début 2015 pour PC (DirectX 11).

Sources : PhysX SDK 3.3.2 arrives, adds GPU acceleration support on Linux, APEX SDK 1.3.2 is available, NVIDIA Turf Effects.

Mise à jour (3 novembre) : les extensions pour Autodesk Maya et 3ds Max sont également mises à jour, avec principalement des corrections de défauts. Téléchargement : GameWorks Download Center. Source : New PhysX plug-ins offer support for 3ds Max and Maya 2015.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s