Nouveau voyage pour Qt

Ce 18 septembre 2012 était le premier jour avec Digia propriétaire de Qt. Avec une équipe renforcée (notamment par Lars Knoll), Digia annonce que le « vrai potentiel de Qt sera libéré, ainsi que son écosystème ». Dès l’annonce du rachat en août dernier, une série de questions se posaient sur l’avenir de l’écosystème libre : Qt sera-t-il toujours disponible sous la LGPL ? Quid de Necessitas, pour le support d’Android, puisqu’un objectif était le support tant d’iOS et d’Android ?

L’objectif de Digia est toujours de « garder Qt disponible tant en commercial qu’en open source, tout en continuant à maintenir activement les deux », d’« avoir une communauté Qt forte et unie », sachant que « faire avancer la technologie est extrêmement important ».

La transaction comprenait également le financement et la gestion de l’infrastructure du Qt Project ; ce transfert est actuellement presque achevé, ne restent que quelques items (comme le système d’intégration continue).

Transfert du copyright

En pratique, qu’est-ce que cela change que la technologie, le copyright et les marques Qt soient transférées à Digia ? Il faut adapter tous les en-têtes des fichiers source ; aussi, Digia devient le seul interlocuteur, quelle que soit la licence choisie (commerciale ou open source). À ce sujet, Qt reste disponible tant sous la GPL que sous la LGPL, en ce qui concerne l’open source. Également, un processus de définition d’un programme de partenaires et d’autres est en cours d’élaboration pour réguler l’utilisation des logos Qt et des autres marques déposées.

Cela implique notamment le changement du drapeau à proximité des bureaux :

Répercussions sur le Qt Project

Selon le principe de gouvernance ouverte (ou de démocratie, à d’autres échelles), le Qt Project est hébergé par une fondation à but non lucratif : Digia fournit les moyens financiers nécessaires pour son bon fonctionnement. Le fonctionnement des services n’en sera pas changé, à une exception près.

Le système d’intégration continue est toujours hébergé chez Nokia (il s’agit d’un garde-fou pour la qualité de Qt : une combinaison d’outils de grande capacité de compilation et de procédures pour s’assurer que toute modification sur Qt fonctionne correctement) ; en même temps que le transfert chez Digia, un changement du logiciel utilisé est prévu : Jenkins sera utilisé, pour faciliter l’ajout de nouvelles plateformes de validation par des agents extérieurs. Le changement devrait être achevé dans le mois ; pendant ce temps, le système actuel continuera de fonctionner.

Plateformes mobiles

Un des objectifs clairement annoncés depuis le rachat pour Qt 5 est le support de plus de plateformes mobiles – notamment, iOS et Android –, de telle sorte que tous aient accès à ce support (tant en commercial… qu’en open source).

Ce support a déjà été initié par la communauté, par le projet Necessitas (KDE) pour Android par exemple. Dès aujourd’hui, cette solution peut être utilisée par tous ; cependant, des discussions ont eu lieu entre les développeurs de Necessitas et Digia, les deux parties s’accordant sur le fait qu’il ne pourrait être qu’une bonne chose de continuer le développement de Necessitas sous l’ombrelle du Qt Project, pour suivre la tendance de KDE envers Qt.

En ce qui concerne iOS, les Qt Labs présentaient une preuve que le support est possible (http://blog.qt.digia.com/2011/08/09/update-on-uikit-lighthouse-platform/) ; il existe également une solution (entièrement commerciale) de Mediator Software, bien que pas aussi complète que pour Android. Des discussions sont en cours pour voir si est possible d’utiliser cette solution pour le Qt Project. De même, il faudra étudier les restrictions imposées par iOS qui retardent le support de Qt Quick.

Le support dans le Qt Project pour ces plateformes est prévu pour Qt 5.1 (deuxième trimestre de 2013), bien qu’il soit déjà possible de développer des applications pour ces plateformes avec Qt 4.8 et 5.0.

Plateformes… pas seulement mobiles

Un des objectifs de Qt est de supporter une pléthore de plateformes, cependant avec un code utilisateur commun, tant pour les plateformes mobiles que desktop. Côté Qt Quick, on peut atteindre cet objectif par les Qt Quick Components (aux exceptions des spécificités de chaque plateforme), aussi disponibles en édition Desktop. Tout ne sera pas orienté vers les plateformes mobiles, le desktop sera toujours supporté ; de même, les widgets resteront « une option viable ».

Qt 5.0

Il s’agit du projet de recherche et développement le plus grand mené par Digia pour le moment ; jusqu’à présent, une alpha et la première beta sont disponibles pour recueillir l’avis des utilisateurs : grâce à eux, cette version majeure est en cours de finalisation pour une sortie prévue au dernier trimestre de 2012.

Source : The journey starts today.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s